Chroniques d'une factrice

Laissez vous entrainer par les petites histoires de Jeanna, factrice: ses amants, ses rêves, ses aventures...

30 janvier 2008

La chasse d’eau à coulisse…

Par Bérangère

 Jeanna marchait sur la plage, elle n’avait pas sa jupe qui volait au vent car elle avait oublié d’en mettre une. Ses pieds étaient nus et son pantalon lui arrivait au dessus des chevilles. Elle marchait dans un sable aux reflets d’argent. En regardant la mer, elle se dit qu’elle aurait aimé y voir danser des truites, mais voilà, il n’y avait pas de truites dans cette mer là. Il n’y avait que des vagues à l’écume grise ce matin. L’écume grise avait ramené une drôle de chose sur la plage. Jeanna, curieuse s’approchait lentement. La plante de ses pieds, robuste, s’enfonçait dans le sable aux reflets d’argent. Il avait gelé cette nuit et les pieds de Jeanna commençaient à rougir. Les pieds de Jeanna étaient forts comme un ovale dans un triangle. Elle se pencha sur la chose qui venait de s’échouer sur la grève. Ses lèvres se fendirent d’un éclat de sourire. Jamais elle n’aurait pu rêver plus belle découverte. La chose que la mer avait rejetée n’était autre qu’une chasse d’eau à coulisse. Ce serait parfait pour la montgolfière à vent d’amour qu’elle fabriquait en secret dans la clairière.
 C’était la première fois que Jeanna emporterait quelque-chose qu’un homme ne lui avait pas donné. Elle réussirait à la fabriquer sa Sagrada Famillia, même si pour cela, elle devait aller jusqu’au bout de l’existence. La chasse d’eau à coulisse dévisagea Jeanna d’un œil bienveillant et émit un petit jappement de contentement.
 Désormais, elle devrait aussi trouver à qui avait appartenu cette chasse d’eau à coulisse. Quelle embarcation avait pu être aussi ingrate pour la laisser s’échapper ? Qui était l’homme qui aujourd’hui devait pleurer toutes les larmes de sperme de son corps ?
 Jeanna mettrait un point d’honneur à retrouver cet homme…

Posté par blairaudes à 10:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire