Chroniques d'une factrice

Laissez vous entrainer par les petites histoires de Jeanna, factrice: ses amants, ses rêves, ses aventures...

05 avril 2007

Le communiste

Par Bérangère

    Le communiste logeait dans une petut studio avec cuisine. Il avait une vue sur la mer lorsqu'il ouvrait la fenêtre de gauche, et qu'il se penchait très adroitement. Les jours de printemps, d'hiver et d'automne, les rafales s'engouffraient telles des furies par les interstices de cette fenêtre. Il pouvait y distinguer Jeanna lorsqu'elle empruntait la digue en pédalant comme une forcenée, vent contre face. Comme les autres, il n'avait aucune idée de l'heure à laquelle la jolie fille passerait, il la guettait presque tendrement dans la froidure de l'été passé. Jamais il n'aurait osé l'aborder, ni même lui dire merci. De toutes façons, jamais il ne recevait de colis ou de recommandés.
    Jeanna était une ombre ensoleillée qu'il devinait parfois, lorsqu'elle passait à côté de chez lui, elle était un espoir, un rêve éveillé. Un jour, il avait ramassé un bouton de sa veste, ce jour là, il fumait une cigarette, adossé à la digue. Elle était passé devant lui, esquissant un sourire distrait, et au delà du marmonnement du pédalier, il avait entendu le bouton rebondir délicatement sur le bitume. Elle avait filé comme le vent, et lui s'était penché pour ramasser l'intrépide.
    A présent, il reposait sur sa table de nuit. Et le soir, lorsqu'il buvait sa dernière bière, allongé dans son lit, la couverture ramenée sous son menton, il posait le bouton métallique au fond de sa paume  et le contemplait gravement. Ah, il aurait aimé être ce bouton, et venir se lover contre la poitrine de Jeanna. Chaque soir, il se demandait ce que ce petit bouton avait pu voir ou entrevoir dans la vie de sa belle. Elle avait changé de ville très souvent et avait eu beaucoup d'amants. Karl ne l'ignorait pas, il était l'ami de Nikos.
    Lui aussi, il aurait aimé lui offrir un reflet de lui-même ou une rognure d'ongle...

Posté par blairaudes à 09:52 - Chroniques de Jeanna la postière - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire